Devis, prix, tarifs
En quelques clics

Faux plafond | pose, informations, conseils

La pose d’un faux plafond, les étapes à suivre

La mise en place d’un plafond sans fissure bien droit est une tâche qui s’avère assez compliquée. Pour une pièce dont la hauteur est assez élevée, la pose d’un faux plafond peut constituer une solution salutaire, qui plus est pratique. Un faux plafond est en fait un plafond posé en dessous d’un autre. Cela réduit certes la hauteur sous plafond mais permet de dissimuler les câbles électriques ainsi que les canalisations. Il est même possible d’intégrer des éclairages dans le faux plafond. La pose de ce dernier doit être effectuée en certaines étapes. Cette opération est relativement simple dans la mesure où la bonne technique est adoptée.

Les éléments constitutifs du faux plafond

Par définition, le faux plafond est indépendant du plancher porteur. Celui-ci est composé de différents éléments et peut varier en fonction de l’aménagement des lieux ainsi que de son revêtement. Parmi les équipements utiles pour faire un faux plafond figurent entre autres les suspentes qui permettent de maintenir le dispositif. Celles-ci doivent de ce fait soutenir le poids du faux plafond. Un coefficient de sécurité doit alors être pris en considération. L’on distingue différents types de suspentes, à savoir des supports en bois ou en béton à placer dans solives, des pattes métalliques ou des équerres en acier galvanisé placés à l’extrémité de tiges filetées mais aussi des systèmes à bascule. Le faux plafond est également constitué de tasseaux ou de profilés pour soutenir les plaques de revêtement. Ceux-ci sont maintenus par les suspentes et peuvent être soit en bois, soit en acier galvanisé ou encore en plastique. Quant aux plaques de revêtement, elles forment le parement du faux plafond. Ces plaques sont en général en bois et en plâtre et vissés sur une charpente de tasseaux en bois.

Les étapes à suivre pour installer et faire un faux plafond

La distance entre le plancher porteur et le faux plafond est décisive et celle-ci déterminera la méthode de montage. Quoi qu’il en soit, l’installation d’un faux plafond contribue à offrir plus d’espace, permettant alors l’entreposage discret des câbles électriques ainsi que l’isolation. Cet espace, qui forme une sorte de dalle au plafond est généralement d’au moins 6 cm et 30 cm tout au plus. Pour la pose proprement dite du faux plafond, il faut commencer par échafauder un plan afin de définir la disposition des suspentes, sachant que celles-ci dépendent des mesures du revêtement. Les suspentes seront ensuite fixées puis leur hauteur ajustée. La prochaine étape consiste à scier les tasseaux de bois ou à couper les fourrures métalliques puis à les fixer aux suspentes, sans oublier de vérifier leur horizontalité. Le passage du câblage et l’isolant sont ensuite mis en place, puis vient l’installation du revêtement en commençant par poser les plaques étant entières puis ne les découper qu’après.

Pour la réalisation de la pose du faux plafond, il est recommandé de faire appel à des artisans professionnels, capables d’accomplir ce genre de tâche dans les plus brefs délais. Ils peuvent également refaire un plafond. Pour avoir une idée précise des tarifs qu’ils proposent, demander un devis est possible. D’ailleurs, celui-ci est gratuit et disponible sur le site, en complétant un simple formulaire.



Devis pour votre faux plafond

Vous chercher un artisan compétent près de chez vous pour la pose de faux plafond. Vous chercher à avoir une cotation de travaux de pose de faux plafonds. Vous souhaitez savoir combien ça coûte un faux plafond.
Vous êtes au bon endroit.

Pages

Artisan Plaquiste

Recherche

L’artisanat au service des faux plafonds


Powered by faux-plafond.eu.